NAIM NADIR LAUREAT DU CONCOURS PHOTO SHAH MARAI LANCE PAR L’AFP

195

Le photographe indépendant Naim Nadir, originaire de Kaboul, remporte la deuxième Édition du Concours Shah Marai, pour une série de portraits d’hommes en noir et blanc, par le regard desquels il a voulu traduire la force de vivre du peuple afghan dans toute sa diversité ethnique.

Baptisé « Mon Afghanistan», le prix lancé en l’honneur de Shah Marai, chef de la photo du Bureau de Kaboul de l’Agence France-Presse, tué dans un attentat suicide le 30 avril 2018, invite pour la deuxième année consécutive les photographes afghans à montrer la réalité de leur peuple loin des images tragiques de violence.  
Des 11 visages saisis en gros plan, profondément marqués par la vie, surgissent des regards dont certains vous percent au point d’être presque insoutenables et d’autres, douloureux, se perdent au loin. « J’ai voulu isoler les yeux des sujets afin que leur regard et leur expression racontent leur histoire », explique le photographe.  
La variété de traits est saisissante et Naim Nadir, né en 1965, dit souhaiter dans cette série baptisée « L’esprit afghan » mettre en avant l’unité nationale en représentant toutes les principales ethnies qui considèrent l’Afghanistan comme leur pays.  Pachtounes, Tadjiks, Hazaras, Ouzbeks et une dizaine d’autres ethnies plus petites en nombre forment cette mosaïque afghane unie selon lui par « les mêmes combats et les mêmes espoirs » par « son esprit de résilience ».