« La Marseillaise » placé en redressement judiciaire

320

Le Tribunal de commerce de Marseille a annoncé le placement en redressement judiciaire de « La Marseillaise » avec une période d’observation de 6 mois. Fabrice Lecomte, président du journal, affirme faire les frais d’une chute de la publicité, alors que les abonnements ont augmenté de 15% à la suite de la sortie récente d’une nouvelle formule. « L’urgence, c’était d’assurer la continuité du journal. On va pouvoir travailler à un plan de continuation dans la concertation (…) et passer cette phase difficile », précise-t-il à la sortie du Tribunal. Le journal, racheté en avril 2015 par les « Editions des Fédérés », avait déjà connu un redressement judiciaire il y a deux ans. Il emploie 117 salariés dont 57 journalistes, dans 6  départements du Sud-Est : les Bouches-du-Rhône, le Var, les Alpes-de-Haute-Provence, le Vaucluse, l’Hérault et le Gard.