Sauver Marianne

354

Le PDG de Marianne Yves de Chaisemartin a annoncé que son hebdomadaire est en cessation de paiements et devrait être placé en redressement judiciaire pendant six mois avec poursuite de l’activité. « Nous l’avons décidé pour sauver Marianne et assurer son avenir. Le redressement judiciaire nous permettra de préserver notre trésorerie et d’investir », précise-t-il. Sur le premier semestre 2016, les ventes avaient chuté de 8,3%.