Bahreïn: un journaliste condamné à 10 ans en appel, deux blogueurs arrêtés sans motif

338

Reporters sans Frontières vient de confirmer que le photographe bahreini Sayed Ahmed Al Mousawi a été condamné en appel le 13 juin à 10 ans de prison, en plus d’être déchu de sa nationalité. Deux autres autres blogueurs et militants bahreinis ont également été arrêtés, sans explication officielle ni mandat d’arrêt.

Le photographe freelance Sayed Ahmed Al Mousawi, lauréat de plus d’une centaine de prix internationaux, a vu sa condamnation confirmée par la cour d’appel le 13 juin, en même temps que 11 autres accusés dans le même procès. Arrêté le 10 février 2014, il avait été condamné le 23 novembre 2015 pour “distribution de cartes Sims” à des personnes impliquées dans des actes terroristes. Le seul délit du journaliste est d’avoir couvert les évènements en prenant des photos des manifestations opposées au régime en place.

Dans la même foulée, le blogueur Ali Al Maaraj, sorti de prison le 5 avril dernier, a été arrêté à nouveau le 5 juin dernier à l’aéroport de Manama sans mandat d’arrêt, tandis que le défenseur des droits de l’homme et président du Centre pour les droits de l’homme au Bahreïn(BCHR), Nabeel Rajab, a été arrêté à nouveau le 13 juin à son domicile.