LA PROPOSITION DE LOI SÉCURITÉ GLOBALE CONTESTÉE

79

Déposée par la majorité gouvernementale, cette loi entend interdire la diffusion, de l’image d’un policier, d’un gendarme ou d’un militaire en opération, dans le but de porter atteinte à leur intégrité physique ou psychique. Le SNJ parle de “clientéliste du ministère de l’intérieur à la plupart des syndicats de police”. “Cette proposition de loi a pour objectif réel de restreindre le droit des journalistes et la liberté de la presse de manière disproportionnée par rapport à la réalité de la  menace non étayée par les promoteurs de ce texte. Il permettrait d’interpeller tout journaliste qui filme en direct une opération de police, de le placer en garde à vue et de l’envoyer devant un tribunal en saisissant son matériel professionnel. Ce texte vise également à empêcher la révélation d’affaires de violences policières illégitimes”.