Le groupe Canal+ met fin aux rumeurs sur l’avenir de Jean-Marc Morandini

335

Il a annoncé par communiqué qu’il «confirme l’arrivée de Jean Marc Morandini sur ITélé » se basant sur « le respect du principe de présomption d’innocence ». Il devra néanmoins se défaire des accusations qui pèsent contre lui, « corruptions de mineurs », « harcèlement sexuel » et « travail clandestin », pour espérer animer la tranche d’information de 18h. En attendant le verdict de la justice, c’est Amandine Bégot qui assurera l’intérim. En cas de condamnation, Jean Marc Morandini et Itélé ont d’ores et déjà prévu qu’il quitterait le groupe sans indemnité. Les journalistes de la rédaction, par voie de communiqué, ont dit qu’ils s’y opposaient car ils craignent que l’arrivée de Jean-Marc Morandini n’entache “la réputation de sérieux et de crédibilité de la chaîne et de ses journalistes”.