Radio France fait appel après avoir été condamnée pour concurrence déloyale

265

Le tribunal a estimé que le groupe a diffusé «de  manière répétée des publicités hors du domaine autorisé par son cahier des charges ». Il a condamné le groupe à verser 20 000 euros de dommages et intérêts à chacun des syndicats (le Sirti, le Syndicat des réseaux radiophoniques nationaux et le Syndicat des radiodiffuseurs généralistes privés). Dans un communiqué, Radio France dit «regretter le jugement rendu» et souhaite faire appel de la décision du tribunal.