Trois journalistes relaxés après des accusations d’atteinte aux intérêts de la Nation

294

Olivia Recasens, Christophe Labbé, journalistes au Point et Didier Hassoux, journaliste au Canard Enchaîné étaient poursuivis après la sortie de leur livre L’Espion du président, au coeur de la police politique de Sarkozy dans lequel ils avaient divulgué les noms d’agents de la DCRI et fait un portrait peu reluisant de Bernard Squarcini, l’ancien directeur du renseignement intérieur. Il s’agissait du premier procès depuis le vote de la loi Loppsi 2 sur la sécurité intérieure de mars 2011. Le tribunal a estimé que la loi n’était pas suffisamment précise quant à la définition des services spécialisés de renseignement.