ÊTRE JOURNALISTE EN PERIODE DE CRISE SANITAIRE

201

L’agence Comfluence (membre du Club) et le Press Club de France dévoilent une étude exclusive réalisée auprès de journalistes sur les conséquences de la crise sanitaire sur la pratique et l’avenir du métier. Un certain pessimisme ressort des réponses, avec un tiers de journalistes qui ressentent une baisse de motivation ou d’inspiration et 30% qui craignent une précarisation de la profession. L’étude révèle le visage d’une profession en mouvement, qui a su s’adapter aux nouvelles contraintes et reconnaît le rôle positif joué par les attachés de presse, désormais attendus sur leur capacité à mieux comprendre, mieux cibler et construire une relation de confiance durable avec les médias.   
Voir le communiqué de presse
Voir les résultats de l’étude